kaysersberg 039[1]

COMPTE RENDU ASSEMBLEE GENERALE DES CLUBS DE PECHE (APP ET MOUCHE DE MAI)

LE SAMEDI 1 MARS 2014

 

  

La recette d’un bon compte-rendu :

La bienvenue du président :

Un beau saint, un saint qui ouvre des portes et des barrières, patron de la tolérance de l’acceptation de l’autre peu importe ses origines et sa couleur de peau, la saint Bienvenue…parole de circonstance « il faut tourner la page sur tous nos dérapages, et mettre en sommeil en stand-by nos doutes et nos batailles, pourquoi tant de querelles pourquoi plus rien n'est plus pareil devient-on bête et méchant ? Il faut penser au présent mais se servir du passé pour progresser et s’améliorer pour construire un avenir où nos enfants pourront grandir et s’épanouir »…..amen

 

En entrée

Une salade lègere….la saint Léger :

Dicton de la saint Léger
Ne sème point ta petite graine à la saint Léger,
Si tu veux un gamin poids plume,
Sème plutôt à la saint Hercule,
Mais n’attends pas la saint Bruno,
Sinon ton petit sera tout noiraud
Saint léger est le patron des poids lourds, des bascules et balances, des mouches et des poids coq, des produits alléger, des gros sacs, des lourdingues, des personnes lestes, souples et bondissants, des gaz et finalement de l’air

 

En….poisson

Le saint Pierre : (Né sous le nom de Simon, il est surnommé Pierre parce qu’il deviendra la pierre angulaire sur laquelle sera fondée l’Église et ça mérite d’être dit) il est originaire de Grussenheim où il exerce son métier de potier pêcheur. Un jour, Casimir (la boule orange) lui apparaît une nuit et lui demande de porter la bonne nouvelle « bloubiboulga pour tout le monde ». Il s’embarque alors à destination de Rome, pour y récupérer des câpres, élément essentiel dans la composition du plat, puis il repart à nouveau, cette fois vers la Grande-Bretagne et l’Ecosse pour le pudding , puis en Espagne  pour la morue du Portugal et dans le nord de l’Afrique pour boire un verre chez son pote Saïd. Alors qu’il est en Grèce, où il vient  de prendre contact avec un énuque, il reçoit une révélation qui lui dicte de se rendre à Jérusalem pour assister aux derniers instants de la Vierge Marie. Puis un nouvel avertissement céleste lui commande de retourner à Rome, ce couillon avait laissé les câpres sur le comptoir du buffet de la gare. Lorsqu’il arrive dans cette ville, Néron y règne depuis déjà onze ans et les chrétiens y sont persécutés sans relâche. Arrêté, il est condamné au martyr et demande à être pendu la tête en bas afin de ne pas subir la même mort que Jésus…..mal lui en prie, il le regrette encore aujourd’hui puisque depuis son voyage en Ecosse, suivez, c’est écrit plus haut, il s’habillait uniquement en kilt, un kilt, la tête en bas, il n’a malheureusement pas pu profiter des derniers châtiments qui lui ont été infligés (+ 64) Les patronages de Saint-Pierre sont également très nombreux : boulanger, bouchers, bâtisseurs de ponts, horlogers, pêcheurs, moissonneurs, maçons, constructeurs de navires, cordonniers….

En légume

Sainte Julienne : Fille unique d’une famille 8 enfants dont 4 garçons et cinq filles de la noblesse de Florence, elle est très moche, elle a des poches personne ne l’approche la pauvre cloche en même temps elle est très proche de son oncle totoche, il exerce sur elle une grande influence ainsi que plusieurs expériences, épilation au chalumeau, massage au crin de cheval et d’autres petites cochonnerie du même acabit. Refusant le mariage que ses parents voulaient lui imposer, elle prend l’habit des rebeux de la cité des coteaux  (selon d’autres auteurs, il semblerait plutôt que ce soit l’habit des Converses ou des Adidas…comprenne qui pourra) et elle contribue ensuite à fonder l’auberge de jeunesse de  Trouville sur Loing (en 1304), dont elle devient la première femme de ménage (1341). Selon la légende, Sainte-Julienne souffrait de vomissements qui lui empêchaient de recevoir la communion,...c’est très important pour la suite du texte, aucun mensonge dans cette histoire, que du vrai, pas de blabla. Au moment où elle sentit que la vie la quittait, plus tard quand elle était vieille à l’âge de 28 ans quoi, elle demanda qu’on lui apporte une hostie, qu’elle déposa sur sa poitrine et qui, aussitôt, disparut….la revoilà l’hostie, qui l’eût cru à part quelques lecteurs assidus qui me suivent depuis le début. Revenons à notre Julienne, après sa mort, on retrouva la marque de cette hostie imprimée du côté du cœur… Julienne fini comme toutes les Juliennes… en légumes.

 

En fromage (un fromage de Corrèze)

L’Ovalie : (Bienheureuse, toujours souriante, cul pincé) Fille d’un noble italien, elle est attirée très tôt par le jeu, et ma foi cela lui réussit puisque la garce gagne plusieurs fois le gros lot à la kermesse du village (une énorme pintade, le lot pas Ovalie). Refusant le mariage proposé par son père, croyant qu’il bluffait (toujours ce vice du jeu) elle devient croupière dès l’âge de 17 ans. Cependant, ses parents étant décédés, elle doit prendre soin de ses frères et sœurs, la courageuse travaille la nuit en distribuant des jetons et la journée c’est rejetons. Mystique et visionnaire, elle est capable de deviner 10 numéros de suite à la roulette (désolé elle n’est pas libre avant un bon moment), malgré tout, par respect pour tous les rigolos qui se font plumer, elle n’utilise pas ses dons, en plus elle a plein de pognon. Elle utilise sa fortune pour le soulagement des pauvres et ne manque jamais une occasion de critiquer les aristocrates pour leur manque de valeurs morales, un belge en tirera même une chanson … les bourgeois c’est comme les cochons, plus ça devient vieux …. (1449-1505) véridique !

 

En dessert

Un Bounty !

La saint Bounty; c’était une soirée d’été, une soirée un peu trop arrosée, et bien sûr on a commencé à délirer, on voulait refaire le monde, on a bossé comme des fous, on n’a pas perdu une seconde, ça nous a mis sur les genoux, il y en avait du boulot ! La bouteille d’eau de vie nous tenait compagnie, elle n’a pas fait un pli. Alors on a voulu faire une pause, faut dire qu’on avait notre dose, peut-être qu’on avait trop forcé, alors on s’est assis sur le canapé, on avait une petite fringale, après tout, ça nous ferait pas de mal ! mais voilà…au moment où j’allais manger mon pote s’est cramé les poils du nez, et là…méga fou rire, j’ai cru que j’allais mourir, parce que le Bounty je l’ai avalé en entier, mais il est resté coincé, j’pouvais plus respirer, il a cru que je plaisantais et à son tour c’est mis à rigoler, mais quand j’ai commencé à devenir bleue il n’en a pas cru ses yeux, il a paniqué et moi je m’étouffais, j’ai cru ma dernière heure arrivée, mourir étouffé avec un Bounty. Bounty….un goût de paradis….tu parles !!! (poème de  Sadness Angel )

 

En conclusion….

-        Ouverture de la pêche le 8 mars

-        Le 27 avril pour le « no kill »

-        Fermeture le 14 septembre

-        Travaux à l’étang les 22 et 29 mars

-        Les pêcheurs vont tester une chèvre, pour brouter l’herbe autour de l’étang, pas comme appât

-        Le concours de belote aura lieu le 3 mai, pour le concours de circonstance il faut encore choisir la date

-        Pêche électrique : bzzzzzzz

-        Les pêcheurs vont proposer une activité pour l’aménagement des rythmes scolaires

-        Hubert il faudrait voir avec le président, il semblerait que des trous en formations (continu ou alternatif) sont présent devant l’entrée de l’étang (peuvent pas aller voir ailleurs ces trous, non mais !!!)

 

Fin de l’ AG à 11h30, avec un bon vin blanc et des Mauricettes au cochon halal, alal salami, alal pâté, alal jambon, alala c’était bon.

 

 

Bien sportivement

 

Christophe Bridel

Délégué au sport

Conseiller municipal

VILLE DE KAYSERSBERG

Courriel :sportakayserberg@orange.fr

Internet : : http://sportkaysersberg.canalblog.com/